Ces articles puériculture auxquels j’ai résisté

On 17 septembre 2016 by Fanny

Je ne me considère pas comme panier percé. J’aime bien faire du shopping, c’est tout. Depuis que je suis devenue maman, je me rends compte que les tentations en terme d’achats se sont démultipliées. Alors, j’essaie, je résiste, parfois j’y arrive, parfois non (globalement, ça va, je tiens le coup, je suis une fille raisonnable, hein !) mais il y a certains articles de puériculture que je me félicite de ne pas avoir acheté (oui, je m’auto congratule, et alors, on n’est jamais mieux servi que par soi même, non?!).

Face aux sirènes des magasins et des sites de puériculture, je n’ai pas succombé à …

 

cocoonababyC’est la star en terme de couchage des nouveaux nés. Vous connaissez forcément ce coussin moelleux et rembourré, physiologique selon les uns, dangereux selon les autres. Il n’est plus adapté une fois que le bébé commence un peu à bouger, et vu son prix (et son volume, je n’habite pas un 200m²!), mon choix n’a pas été long à se faire !

veilleuse

Point de veilleuse dans la chambre de mon petit bébé. La nuit il dort dans le noir complet et les siestes en journées se passent dans la pénombre. On nous a offert la superbe Tranquil Turtle à la naissance de Louis mais j’avoue que je m’en suis servie essentiellement quand je l’allaitais la nuit pour ne pas allumer de lumière dans notre chambre.

grignoteuse

L’image parle d’elle même tant le principe est simple, vous glissez des morceaux de fruits ou de légumes dans le petit filet, et l’enfant mâchouille la grignoteuse. Pourquoi j’ai résisté ? Parce que je considère que les bébés ont un réflexe de toux suffisamment développé pour recracher des trop gros morceaux qu’ils auraient avalés (ce qui est clairement la ligne de conduite de la diversification menée par l’enfant). Alors je n’en suis pas à bâcher mon salon avant de lui donner une banane entière ou des morceaux de pastèque mais Louis adore croquer avec ses petites dents directement, c’est la raison pour laquelle je n’ai pas acheté de grignoteuse. Raison n°2 ? On a assez de petits trucs pénibles à laver pour ne pas s’encombrer avec ça !


caletête

Toujours dans un souci de stockage mais surtout d’utilité je n’ai pas acheté ces deux articles. Peut être que si notre fils avait eu un problème de plagiocéphalie, j’y aurai repensé à deux fois mais j’ai essayé d’éviter ce qui n’allait pas nous servir longtemps car dès que bébé bouge un peu, vous pouvez les ranger !

stérilisateur

Rien que de l’écrire, je souris toute seule en repensant à une des photos que la crèche nous avait envoyée le premier mois où Louis avait commencé à y aller. On le voyait avec une tétine dans la bouche, oui, mais pas la sienne (on dit merci la méga gastro à moins de 3 mois attrapée pendant la semaine d’adaptation!) ! Alors le stérilisateur pour combattre bactéries et autres joyeusetés, n’avait clairement pas sa place dans notre cuisine !

 

ombrelle

Pour passer mon temps à courir après le soleil et à la réajuster sans cesse parce qu’elle n’est JAMAIS au bon endroit ? Non merci !

chauffe biberon

Déjà parce que j’ai allaité mon bébé et surtout parce qu’on ne voulait pas l’habituer à boire chaud. C’est quand même cent fois plus pratique quand on sort quelque part de pouvoir lui préparer son biberon en deux secondes dans la voiture, au zoo, en ballade dans la forêt…

bibexpresso

 

Dans la lignée du chauffe biberon, celui là c’est pas sans rappeler la bouilloire électrique. En gros, on met la quantité d’eau souhaitée dans la cuve, on prépare ses doses de lait en poudre au fond du biberon, on appuie sur un bouton et l’eau chaude se déverse à l’intérieur, il ne reste alors plus qu’à mélanger comme d’habitude. Ce gadget très séduisant pour les parents un peu dans le gaz en pleine nuit face à un bébé hurlant de faim ne m’a pas tentée pour les raisons que je vous ai citées juste au dessus. En plus, je n’aurai clairement pas eu de place pour mettre encore un autre appareil dans ma cuisine !

lit parapluie

Parce que jusqu’ici on a toujours réussi à se débrouiller sans! Louis va avoir un an et la première fois que j’aurai pu en avoir l’utilité c’est il y a quelques semaines et ma super voisine a eu la gentillesse de me prêter le sien (merci encore Elodie si tu passes par là!). Sinon les endroits où on va sont généralement tous équipés : mes parents et ma belle mère ont de quoi coucher notre bébé, et les chambres d’hôte ou les hôtels en ont tous à disposition. Au pire, on a un super petit bonhomme qui s’endort facilement pour dans sa poussette le soir. Et désolée pour la redondance mais sinon, le reste du temps, je le mets où le lit parapluie ?!


lessive

Plus commercial tu meurs, alors qu’en fait, une lessive toute simple hypoallergénique et qui ne sent pas le monoï de Bora Bora ça va très bien !

Vous avez d’autres idées à rajouter à la liste ? N’hésitez pas à m’aider à compléter cet article !

2 Responses to “Ces articles puériculture auxquels j’ai résisté”

  • J’ai résisté à 80% de ces produits mais j’ai acheté un stérilisateur lorsque je tirais mon lit quotidiennement pour Mister M, à 2€ sur une brocante 😉 j’ai un lit parapluie chez ma mère et chez mon père mais ça fait office de lit tout court et c’est vrai que maintenant on t’en propose toujours dans les hôtels / locations. Et dernière chose les veilleuses, en fait je n’en ai pas besoin pour les endormir mais je m’en sers pour les réveils nocturnes 🙂

    • Oui c’est exactement pour ça que je n’ai pas de lit parapluie ! Et la veilleuse ne nous sert pas car Louis ne se réveille presque jamais la nuit sauf en cas de maladie made in la crèche !

Laisser un commentaire