Chère Birchbox, il faut qu’on parle

On 13 octobre 2013 by Fanny

Chère Birchbox,

Il y a un mois tu m’as comblée. Tu m’as offert de merveilleux cadeaux, une BB Crème, un joli vernis, un masque pour le visage et j’en passe… J’étais tellement heureuse que j’ai parlé de toi autour de moi en vantant tes mérites et ta supériorité par rapport aux autres box. Je leur disais à quel point j’étais ravie de te retrouver chaque mois dans ma boite aux lettres, que tu ne m’avais presque jamais déçue. Je t’ai aussi consacré un article sur mon blog, et devine quoi, plusieurs de mes copines, pressées de te rencontrer, se sont même abonnées.birchh

Mais ce mois ci, il s’est passé quelque chose. Tu m’as envoyé ton colis et comme d’habitude, telle une petite fille qui se réveille un 25 décembre, j’étais pressée de découvrir ton contenu, surtout que tu avais ajouté un gentil mot en complément d’adresse. Comme d’habitude toujours, mon amoureux s’apprêtait à me faire deviner produit par produit ce que tu avais choisi de m’offrir. Et là j’ai compris en voyant son visage qu’il se passait quelque chose de grave. Et pour cause… Pour rappel, voilà ce que tu m’as envoyée ce mois ci

DSC0112999

 

  • Un petit flacon de shampoing et d’après shampoing Cypress Orange de la marque Kama Ayurveda
  • Un tout petit tube de blush liquide Stainiac – Beauty Clean de The Balm Cosmetics. Tu as oublié de me glisser la carte que tu m’as promise pour m’expliquer comment l’appliquer.
  • Un petit pot de masque de nuit Cocon Nocturne d’Akane
  • Un taille crayon
  • Un échantillon du parfum Orange Sanguine de l’Atelier Cologne
  • Un tout, tout, tout, tout petit tube de baume à lèvres de Dr Lippljgk

Je comprends que, victime de ton succès, tu ne puisses pas forcément m’envoyer des produits full size chaque mois, mais là, est ce que c’est une blague ? Rassure-moi, dis-moi que ma vraie box est encore en cours de préparation, que celle-ci n’était qu’un apéritif, la piña colada de ton programme que tu as nommé Beauty Buzz. Si ce n’est pas le cas, crois moi, le buzz est réussi, mais il n’est pas vraiment positif…

Sans titre

11 Responses to “Chère Birchbox, il faut qu’on parle”

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire